Drive to store et data géo localisée

Deux des aspects de la donnée doivent retenir notre attention : son niveau de précision et son actualisation constante.

Connaître son client, c’est avant tout une histoire de data . Encore faut-il que les informations collectées soient pertinentes et pérennes. La donnée géolocalisée est un ensemble de coordonnées GPS qui révèlent la localisation à un instant précis ou dans un certain intervalle de temps. Grâce à ce type de données réunies grâce au mobile, grandes enseignes et retailers trouveront de nouveaux inputs pour renforcer leur stratégie de drive-to-store et communiquer habilement avec leur clientèle.

La géolocalisation permet de réconcilier les mondes on line et off line dans lesquels évoluent les clients au quotidien afin de mieux connaître leurs habitudes de vie. Aujourd’hui, connaître son client, c’est connaître ce à quoi il s’intéresse, les lieux qu’il fréquente, ce qu’il y fait ou consulte. Nous devons nous pencher sur ce qui capte son attention afin de savoir comment lui parler et quoi lui proposer. La force de la géolocalisation réside dans sa précision et ce qu’elle révèle du quotidien de chacun : lieu de travail, domicile, boutiques préférées, hobbies…

Grâce au machine learning s’appuyant sur des données collectées in-street et in-store, il est maintenant possible de déterminer les habitudes de vie des consommateurs à partir d’un SDK (Software Development Kit) inséré dans une application mobile. Il est maintenant possible de coupler des données de navigation digitales et physiques qui permettront d’obtenir une compréhension complète de leur comportement quotidien. Aujourd’hui, 80% des mobinautes acceptent d’être géolocalisés, même en mode application fermée. Le smartphone intervient donc comme point de liaison entre le physique et le digital, où la géolocalisation devient un outil indispensable dans la mise en place de stratégies de marketing de proximité.

La contextualisation au cœur des enjeux

Ces données géolocalisées permettent de créer des messages contextuels ciblés. Elles répondent au besoin d’envoyer les bons messages, au bon endroit, au bon moment. La clé d’une bonne relation client réside entre autres dans l’envoi de communications pertinentes à son égard. La tendance n’est plus au marketing de masse mais bien à la publicité ciblée. On contextualise la relation client afin d’être au plus proche de ces attentes et ainsi, capter son attention. Un exemple ? Une enseigne de bricolage qui aurait identifié un client régulier habitant à proximité et n’ayant pas effectué d’achats depuis un certain temps, pourra se servir de cette information afin de lui proposer une offre personnalisée, l’invitant à se rendre de nouveau en magasin. Grâce au media programmatique et l’envoi de messages personnalisés basés sur ces données géolocalisées collectées au préalable (SMS, notification push, newsletter, courrier…), le drive-to-store devient plus efficace puisqu’il repose sur des faits avérés et de réels intérêts identifiés.

Avec l’exploitation de la data géolocalisée, la connaissance client s’approfondit, les messages deviennent plus précis. Après le retargeting online, c’est une nouvelle forme qui est en passe de devenir le futur du commerce connecté : le retargeting physique.

 

A retrouver sur le site du Journaldunet.com